Archives

    Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire qui se vit actuellement en Ituri, les voix s’élèvent au sein des différentes couches des communautés ituriennes pour prêcher la paix et la sécurité. 

    C’est le cas du curé de la paroisse de Nyakasanza au cours de la première messe de ce dimanche 25 février 2024, qui interpelle ses fidèles et les appelle à un examen des consciences en mettant l’accent sur la cohabitation entre communautés (individus).

    « Parfois, il faut savoir se retirer pour prier afin d’éclairer comme Jésus… Évitons les conflits comme notre père Abraham, fuyons les conflits, évitons cette malédiction pour notre génération. Personne ne peut vivre seul », a lancé ce guide spirituel.

    Parlant des autorités, il a été aussi très clair. « Que nos autorités ne nous mentent pas qu’il y a déjà la paix, pendant qu’il y a encore les armes entre les mains des jeunes ici dans la province… Et doivent changer et chercher la face de Dieu », a-t-il indiqué avant de prodiguer un conseil : « pendant que vous voyagez, peu importe la direction, suivez d’abord les informations sécuritaires. La sécurité est l’affaire de tous », poursuit-il.

    Ce religieux pense qu’il y a aussi la possibilité de gagner les âmes des détenteurs illégaux d’armes à feu. « Mes chers fidèles, même les miliciens ont besoin de la prière pour changer… », a-t-il rappelé. « Et voici, ces 4 choses que nous devons enseigner à nos enfants : à rencontrer Dieu, à connaître Dieu, à aimer Dieu et à servir Dieu », a conclu le patron de la paroisse de Nyakasanza devant des milliers de fidèles de l’église catholique.

    Janvier Bamunoba

    Leave A Reply