Archives

    Le ministre provincial des finances dans le Haut-Uele a suspendu sur autorisation du ministre provincial de transport et voies des communications en mission, le 16 Novembre dernier la navigation par radeau sur la rivière Bomokandi à Gombari dans le territoire de Watsa. Une décision qui ne semble pas faire l’unanimité.

    Selon l’esprit de cette lettre adressée à l’administrateur du territoire de Watsa dont une copie est parvenue à la rédaction de buniaactualite.cd, les embarcations de fortune sont exploités par des personnes non autrement identifiées dans la navigation sur cette rivière sans autorisation au préalable de l’autorité compétente, de plus cela constitue une violation de la réglementation en vigueur en la matière et expose les usagers aux accidents.

    En réaction, le coordonnateur de la société civile forces vives en territoire de Watsa monsieur Jean Pierre Atsidri parle d’une décision mal prise, surtout pendant cette période électorale.

    A l’en croire, cette initiative facilitait la traversée sur cette rivière après l’effondrement de pont Bomokandi, interdire la traversée sur cette rivière pendant cette période c’est empêcher les candidats de Watsa de battre aisément leur campagne électorale s’est il indigné.

    Le chef de secteur Gombari Jean Paulin kumbamaro avait lancé officiellement le dimanche 16 Novembre dernier des activités d’un radeau jeté sur la rivière Bomokandi, cette initiative s’est inscrite dans le cadre de faciliter la traversée sur cette rivière afin de réglementer le trafic des véhicules sur la route nationale numéro 26, coupée suite à l’effondrement du pont Bomokandi le 15 septembre dernier.

    Rédaction

    Leave A Reply