Archives

    C’est depuis mercredi 26 décembre 2023 que les premières troupes de la force régionale de la Communauté de développement de l’Afrique australe (Samidrc) ont foulé le sol congolais, via la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Avec un mandat offensif, le début de leurs opérations militaires sur terrain est toujours attendu.

    Ce mardi 16 janvier 2024, le commandant de la force terrestre et responsable des opérations militaires au Sud et Nord-Kivu a tenu à apporter certaines précisions de taille. « La SADC vient avec une mission offensive », a rappelé le lieutenant-général Fall Sikabwe, qui annonce le début des opérations militaires conjointes entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les forces de la SADC.

    Au cours de la même réunion du commandement, le lieutenant-général Sikabwe a rassuré que « les déplacés peuvent nous faire confiance car ils vont bientôt retourner sans leurs zones naturelles ».

    L’effectivité de ce début des opérations militaires conjointes va s’ajouter à une autre coalition entre les FARDC-UPDF qui depuis quelques temps, combat la rébellion ADF, a constaté buniaactualite.cd

    Ces militaires viennent en RDC dans un contexte un peu particulier. Le départ de la force régionale de l’EAC et le probable processus du retrait de la Monusco, dans un pays où les groupes armés sont encore actifs.

    Le M23 soutenu par le Rwandais, continue à contrôler plusieurs localités du Nord-Kivu. Outre cette menace rebelle, d’autres régions de la RDC font face à l’activisme du mouvement terroriste ADF. À cela s’ajoutent les groupes armés locaux.

    Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!