Goma : interdiction formelle de toute manifestation dans la ville (Mairie)

Alors que deux journées ville morte sont annoncées pour ce lundi 26 et mardi 27 septembre à Goma, le maire de la ville s’oppose et previent les agents de l’ordre tout en demandant à la population de vaquer librement à ses occupations.

Ceci est contenu dans un communiqué publié ce samedi 24 septembre, parvenu ce dimanche 25 septembre à la rédaction de buniaactualite.cd. Le Commissaire Supérieur Principal Kabeya Makossa François, maire de cette plus grande agglomération de la province du Nord-Kivu, fonde sa décision sur l’interdiction qui pèse sur les manifestations sur les voies publiques dans cette partie de la RDC.

Pour amener les manifestants à respecter cette mesure qui reste en vigueur, l’autorité urbaine instruit les services de l’ordre et de sécurité à “ contrecarrer toute éventuelle manifestation publique car non autorisée ”.

Il invite tous les services judiciaires à bien jouer leur rôle à l’encontre de tous ceux qui violeront délibérément la mesure interdisant les manifestations publiques.

Restant sur sa ferme opposition, François Kabeya demande alors à la population de sa juridiction à vaquer librement à toutes ses occupations durant les deux journées.

Rappelons ici que c’est depuis le mercredi dernier que la société civile Forces vives du Nord-Kivu, couplée aux mouvements citoyens, avaient annoncé deux journées ville morte pour la journée du lundi et mardi en attendant d’autres manifestations. Ceci dans l’objectif d’exiger notamment le départ de la MONUSCO du sol congolais et la reprise de Bunagana, occupé depuis près de 3 mois par des rebelles du M23, soutenus par le Rwanda.

Guerschom Abasi depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!