Archives

    Il fallait s’y attendre ! Les arbitres décident de boycotter désormais tout le reste du match de la jeunesse électronique Gambela dans le championnat de l’ERUFITURI. Cela fait suite à la énième agression d’un arbitre lors du match aller par des présumés fanatiques de cette équipe de Bunia.

    Dans sa décision du mardi 9 avril 2024, la commission d’arbitre a décidé que « tous les arbitres de l’Ituri ne vont officier les matchs qui opposeront Gambela à n’importe quelle équipe pour le reste du championnat de l’ERUFITURI édition 2023-2024 ».

    Une décision salutaire pour la plupart des sportifs après la répétition d’agression des arbitres. Le dernier cas en date remonte au dimanche 7 avril 2024, au stade de Kindia. Un des arbitres a été roué des coups par des fanatiques, visiblement de la jeunesse électronique de Gambela. L’équipe de Saïo avait perdu ce match aller par 1-0. Son but égalisateur a été refusé pour une position litigieuse (hors-jeu).

    Plus de 30 arbitres ont pris part à cette assemblée générale extraordinaire des arbitres ce même mardi avant de se prononcer. Au-delà des matchs de Gambela qu’ils boycottent, ils conditionnent le coup d’envoi de chaque match par la présence des agents de l’ordre dans l’installation sportive, la réception de leur prime de prestation et leur transport avant le match. Mais aussi, la commission se veut bénéficiaire de la prime remise par le sponsor à la fin du championnat.

    Dans cette décision interceptée par buniaactualite.cd ce mardi 09 avril, ils veulent qu’une « particulière considération leur soit réservée par toutes les parties prenantes ».

    Cette décision tombe 24 heures avant le match retour entre Gambela et Elikia le mercredi 10 avril 2024. La question reste maintenant de savoir qui va officier ce match ?

    À l’heure actuelle, l’organisateur du championnat, qui maintient le match du mercredi, n’a pris aucune décision ou du moins n’a pas encore rendu publique sa décision concernant l’incident du match aller de Gambela et Elikia. Une décision qui est toujours attendue à quelques heures du match retour.

    Au stade de Kindia, des sportifs qui y font le déplacement dénoncent de plus en plus la faible présence des éléments de l’ordre. Des arbitres semblent être exposés dans un stade où des fanatiques ne font pas preuve du fair play plus souvent. Plus ou moins 4 cas d’agression des officiels ont été documentés à Kindia depuis le lancement de cette installation sportive. Au-delà de cibler des arbitres, des manifestants s’attaquent même aux installations.

    Des décisions ont été prises contre les clubs concernés. Ce qui n’a aucunement inquiété les fanatiques.

    Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!