Archives

    La Cour militaire de Kinshasa/Goma jette l’éponge dans le dossier qui l’oppose avec le désormais sénateur Salomon Idi Kalonda. Cette annonce a été faite ce lundi 08 juillet, lors d’une audience à la prison centrale de Ndolo.

    En effet, les avocats conseils de Salomon SK Della avaient introduit une requête déclinatoire des compétences, vu le nouveau statut de la personne poursuivie. À en croire Me Hervé Diakese, relayé par la presse kinoise, « la cour militaire avait pris ces moyens en délibéré et aujourd’hui, elle vient de rendre son arrêt. Elle vient de faire droit à notre requête et de constater qu’effectivement, au regard de la nouvelle qualité de sénateur de Salomon Kalonda, il ne peut plus relever de la compétence répressive de cette juridiction-là».

    Avec cette décision, le sénateur et proche de l’opposant Moïse Katumbi, recouvre sa liberté, taisant ainsi toutes les poursuites judiciaires engagées à son encontre. “Aujourd’hui, Salomon Kalonda n’est poursuivi devant aucune juridiction, ça, c’est la décision en droit et nous nous limitons à ça”, a souligné Me Hervé Diakese.

    Accusé d’atteinte à la sûreté de l’État et d’être en intelligence avec les rebelles du M23, soutenus par le Kigali, Salomon Idi Kalonda a été arrêté en mai 2023 à l’aéroport international de Ndjili par les Renseignements militaires, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Lubumbashi.

    Depuis sa libération provisoire pour des soins à l’étranger par la Cour militaire après plusieurs refus, Salomon Kalonda est depuis lors revenu sur le territoire congolais. Élu dans un premier temps député provincial de Kindu au Maniema et, plus tard, sénateur dans la province du Haut-Katanga, la Cour militaire ne peut plus juger un sénateur à la barre.

    Guerschom Mohammed GM

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!