Djugu: viol collectif ayant conduit à la mort d’une femme à Mungwalu, quelques noms des auteurs cités

Le bourgmestre de la commune rurale de Mungwalu, située à plus de 90km au nord de Bunia en territoire de Djugu qui condamne le viol collectif ayant conduit à la mort d’une femme de 19 ans, mariée de son état et mère de 3 enfants, a affirmé que « quelques noms des auteurs sont cités ».

Jean Pierre Bikilisende qui qualifie cet acte attribué aux milliciens de CODECO « d’un véritable crime contre l’humanité », rassure que la police nationale congolaise a ouvert une enquête, sans donner plus de précisions.

Dans un texte parvenu à buniaactualite.com, l’autorité communale relate que le fait remonte à la nuit de dimanche à lundi 04 octobre 2020.

La victime habitant le quartier Kilomoto dans cette cité minière de Mungwalu, dormait avec son mari lorsque plus de 7 milliciens ont fait irruption dans leur maison vers 23 heures locales.

Les bourreaux n’ayant pas réussi à mettre la main sur le mari qui s’était échappé, s’en sont pris à la femme qu’ils ont ligoté puis exigé le payement d’une somme d’argent estimée à 200.000FC.

Faute de réunir ce montant, la victime a été conduit à l’état-major des rebelles qui ont abusé collectivement d’elle durant toute la nuit.

Elle a été ramenée chez-elle tôt le matin avant d’aller rendre l’âme trois jours plutard à l’hôpital où elle avait été dépêchée pour des soins appropriés.

Son enterrement a eu lieu le jeudi 08 octobre dernier, a conclu le bourgmestre Bikilisende.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!