Archives

    Un journaliste chroniqueur sportif nommé Jospin Wa Jorkim Masumbuko, travaillant pour la Radio communautaire Tuungane de Mungwalu en territoire de Djugu, a été victime d’une agression la nuit de ce dimanche 18 Octobre 2020 aux environs de 22 heures locales par un groupe des militaires FARDC en patrouille.

    Le fait s’est passé au rond-point dit Mbanza-Ngungu en plein centre de cette commune rurale située à plus de 85 km de Bunia en province de l’Ituri.

    La version des faits fournie à bubiaactialite.com par la victime elle même indique qu’il était en route de retour pour son domicile, accompagné de l’un de ses amis qui a pris fuite dès qu’ils ont été arrêtés.

    Malgré les explications qu’il a pu fournir aux patrouilleurs, il a été emmené au cachot de l’armée sur place où il a été torturé par le militaire commis à la garde.

    « Quand j’étais à l’intérieur, il y a un lieutenant qui donnait ordre aux autres détenus de me frapper… Même le militaire gardien, lui aussi est entré au cachot pour me tabasser. Ils ont pris mon argent, mes deux casques de studio et mon téléphone…» a expliqué la victime d’une voix tremblante depuis son lit d’hôpital.

    Un acte vivement condamné par le directeur de la radio communautaire Tuungane, Gloire Mumbesa qui demande que justice soit faite contre les auteurs de cet acte ignoble et que tous les biens de son agent emportés soient restitués.

    La victime a été admis ce matin dans un poste de santé le plus proche pour des soins appropriés.

    Il sied de signaler que jusque-là, les autorités militaires ne se sont pas prononcées suite à ce nième cas de dérapage des forces de l’ordre.

    Il y a quelques mois, un agent du service des Transports et voies de communication avait trouvé la mort suite aux tortures qu’il avait subies de la part des militaires FARDC sur l’axe Mungwalu-Dala.

    La Rédaction

    Leave A Reply