Archives

    La société civile de Walendu Djatsi dans le territoire de Djugu se dit préoccupée par l’impact des affrontements en cours entre les FARDC et les miliciens de CODECO depuis la semaine dernière.

    Dans un échange téléphonique avec buniaactualite.com, Idris Lokana son coordonnateur a indiqué que toutes les activités économiques et scolaires du milieu sont paralysées.

    “ D’une manière générale, ces affrontements impactent négativement sur les différentes activités du milieu, telles que les activités commerciales, à partir de Banyali Kilo et aussi une partie de Walendu Djatsi, toutes les activités sont paralysées ” a-t-il expliqué.

    Selon lui, l’état de siège doit promouvoir la paix et la protection des civils, surtout pour l’avenir des enfants qui ne partent pas à l’école pendant cette période des opérations militaires dans la région.

    Il faut noter que c’est depuis le mercredi de la semaine dernière que de violents combats opposent l’armée loyaliste et les miliciens de CODECO durant lesquels le bâtiment de l’école primaire de Bambu EP garçon a été touché par une bombe ainsi que 5 autres maisons apprtenant à la Sokimo dans cette entité.

    Selon les Forces Armées, l’objectif est d’ouvrir la route Bunia-Mungwalu où les rebelles règnent en maîtres depuis des années, après y avoir érigé plusieurs barrières de perception illégale à l’endroit des usagers qui sont obligés de payer des sommes d’argent avant d’être autorisés à passer.

    La Rédaction

    Leave A Reply