Archives

    Vue d’un village en feu aux alentours de Blukwa en territoire de Djugu.
    photo ©CDJP Bunia
    Le village de Maze, situé à plus de 80km au nord de Bunia en chefferie de Bahema Nord, territoire de Djugu a été la cible d’une nouvelle attaque par des assaillants présentés comme appartenant à l’ethnie Lendu la nuit de ce jeudi à vendredi.
    La société civile locale qui livre l’information indique que le bilan pourrait atteindre une centaine.

    « Jusque-là, on a découvert 38 corps et les recherches se poursuivent. Les assaillants ont investi le village depuis 1h du matin, ils se sont livré à un véritable carnage » a indiqué Banza Charité, Coordonnateur local de cette structure citoyenne.

    Il s’étonne qu’un tel massacre, le plus meurtrier survenu dans la région depuis la montée de la tension début février dernier, ait lieu alors qu’un important déploiement de l’armée congolaise est observé dans ce village depuis quelques jours.
    Cette attaque a occasionné un important mouvement de la population qui se dirige vers Drodro et Largu
    Ce bilan est confirmé par le curé de la paroisse de Drodro située à 8km de Maze qui affirme avoir interrogé quelques rescapes :
    « Le nombre de morts pourrait atteindre une centaine si on compte les enfants et les femmes. Plusieurs cadavres sont enfuis dans les décombres des maisons incendiées. Les recherches continuent » a affirme l’Abbe Eustache Tchorove, joint par buniaactualite.com.

    Au début de la crise le 02 février dernier, les assaillants avaient visité le village voisin de Blukwa faisant une trentaine de morts selon la Caritas, et Maze s’était vidé de sa population qui craignait une nouvelle attaque. C’est suite au déploiement de l’armée que les habitants avaient commencé à regagner ce village avant que ce nouveau drame ne les surprenne.

    La Rédaction

    Leave A Reply