Djugu: au moins 17 prévenus du cachot de la police transférés à la prison centrale de Bunia

Vue d'une audience devant le tribunal de paix de Djugu Photo/ Gloire Mumbesa

Environ 17 parmi les détenus du cachot de la police de Mongbwalu ont été transférés ce samedi 02 mars à la prison centrale de Bunia sur ordre du procureur près le tribunal de paix de Djugu.

Boboli Elonga, un activiste local des droits humains salue la nouvelle et dénonce des conditions carcérales « très déplorables » dans les maisons de détention de cette contrée.

« ils ont été arrêtés par l’organe de la loi à cause de leurs infractions, nous remercions le procureur pour ce geste car à chaque fois que nous voyons les conditions dans lesquelles les gens sont détenus ici, nous avons beaucoup de la peine. Le cachot de la police à Mungwalu mesure 6 mètres sur 3 et ne pouvait contenir que 20 détenus, mais parfois ils y mettent 70 voire même 80 personnes » explique-t-il à buniaactualite.com

Selon l’activiste, ce désengorgement va permettre aux occupants de respirer, vue la promiscuité dans laquelle ils sont détenus.

Djugu, territoire le plus peuplé et le plus conflictogène de la province, n’est pourtant doté d’aucune prison, les deux qui y étaient construites à l’époque coloniale, ayant été détruites pendant la guerre interethnique de 1999 à 2003.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!