Archives

    Dans leur deuxième lettre ouverte adressée ce 28 avril 2020 au Chef de l’Etat congolais, 7 chefs des chefferies et secteurs dont les entités sont ravagées depuis décembre 2017 par les attaques attribuées aux assaillants de CODECO qualifient de « déplorables » les conditions dans lesquelles se trouvent les militaires engagés au front.

    « [•••] fort est notre regret de voir les militaires aller aux opérations avec des munitions insuffisantes, affamés, sans soins de santé, privés de rations pendant qu’une poignée d’officiers festoient, s’enrichissent, se procurent des véhicules dernier cri et se construisent des villas au mépris de la sécurité de la population » écrivent-ils dans un document parvenu à buniaactualite.com

    Ils poursuivent en affirmant que « ce qui est plus déplorable, pour déployer les militaires au front, certains officiers exigent de l’argent aux chefs des chefferies/ secteurs, voire les opérateurs économiques dont l’entité est attaquée ».

    Pour ces autorités coutumières de Bahema Nord, Mambisa, Ndo-Okebu, Banyali-Kilo, Bahema Baguru, Bahema Banywagi et Bahema Badjere, « les FARDC ne sont plus une armée républicaine car très infiltrée ».

    « Ceci montre en suffisance que cette armée ne peut pas mettre fin au génocide de Djugu et Mahagi en Ituri et de l’Est du pays en général car elle travaille dans le plan de la balkanisation au profit des ennemis de l’intégrité du pays » affirme-t-ils.

    Ainsi ces chefs traditionnels appellent Félix Tshisekedi à faire un « toilettage » dans l’armée afin de dénicher les traîtres qui y travaillent pour le compte de la balkanisation du Congo.

    « Nous recommandons aussi à votre Excellence de faire intervenir en Ituri une force neutre qui n’est pas impliquée dans ce plan de génocide » ont-ils conclu, avant de révéler que selon leurs informations, « la situation va s’empirer davantage et la ville de Bunia risque de tomber entre les mains des miliciens ».

    L’armée nationale n’a pas encore réagi face à ces allégations.

    La Rédaction

    Aucun commentaire

    1. La peur et la mort à perpétuité ce là la stratégie de balkanisation au profits des rwandais.

    2. Chers journalistes,
      Avez vous été à l’école? pourquoi mettez-vous vos vies en danger par manque d’objectivité, sans avoir un niveau d’étude ne prenez pas ce métier vous vous vulnérabilisez.
      Merci

    3. Jovithoss on

      S’ils balkanisent, alors qu’ils balkanisent ! Notre probleme c.est vivre en paix, et rien que xa

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!