Archives

    Des deplacés en fuite parcourent de milliers de kilometres à pieds pour quiter Djugu et regagner Bunia
    Photo ©Luc Malembe
    Dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi 16 février dont buniaactualite.com a reçu copie, le fond des nations unies pour l’enfance, Unicef en sigle dresse un bilan très alarmant de la crise interethnique qui secoue le territoire de Djugu en Ituri depuis le mois de décembre dernier.

    « Plus de 76 cas de meurtres à l’arme blanche ont été documentés, parmi eux une majorité de femmes et d’enfants. L’UNICEF est très préoccupé par la situation des plus de 46.000 enfants qui sont en fuite à cause des violences. Plus de 70 villages ont été incendiés lors des récentes violences, privant 30.000 enfants de leur scolarité. L’UNICEF et ses partenaires ont identifié 70 enfants non-accompagnés et 245 enfants séparés de leurs familles en besoin urgent d’assistance sur le les alentours de l’Hôpital général de Bunia » peut-on lire dans ce communiqué.

    Cette agence onusienne parle en outre d’au moins trois centres de santé et sept écoles pillés et/ou incendiés dans ce même territoire de Djugu, et plaide pour une résolution pacifique de cette crise.

    Sur le plan humanitaire, l’Unicef affirme avoir activé à partir de son bureau de Bunia un programme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) :
    « L’UNICEF distribue des bâches pour la relocalisation volontaire des déplacés sur des sites identifiés par les autorités provinciales et des kits d’articles ménagers (savons, produits de purification d’eau, kits de cuisine, pagnes et couvertures) » affirme le même document.

    Il y a trois jours, le bureau local de Ocha, une autre agence du système des nations unies parlait lui de 60 morts et plus de 200.000 déplacés à Djugu, des chiffres non encore confirmés par des sources officielles ou d’autres structures indépendantes.

    La Rédaction

    Leave A Reply