Archives

    Environs 35 journalistes de Bunia ont été formés ce jeudi au journalisme de paix en vue de promouvoir la cohabitation pacifique et la transformation des conflits dans leur manière d’informer.

    « Chaque mot que vous prononcez ou écrivez dans vos medias peut soit allumer soit éteindre le feu. La qualité de votre prestation a donc un impact sur la paix de nous tous » a prévenu le ministre provincial de l’information et communication, Benjamin Pirwoth qui a clôturé la journée, annonçant par la même occasion que des discussions sont en cours pour la construction prochaine d’une maison de la presse à Bunia en partenariat avec la Monusco.

    « Le journalisme de paix est une réponse au journalisme de guerre traditionnel qui cherche à couvrir les conflits au jour le jour sans chercher à remonter leur source » a pour sa part précisé la représentante du chef de bureau de la Monusco, Madame Claudine, dans son mot de circonstance.

    De leur coté les participants ont admis avoir plusieurs fois commis des erreurs dans leur manière de traiter l’information concernant surtout les coins les plus insécurisés de la province, notamment le Sud-Irumu et ont admis avoir beaucoup appris, invitant les organisateurs à multiplier ce genre d’activités et à les étendre aux journalistes de l’intérieur de l’Ituri.

    Une prochaine séance a été convenue dans les tout prochains jours

    La Rédaction

    Leave A Reply