Archives

    Jean Marie Ndjaza Linde, vice-président et porte-parole de la communauté Lendu
    Photo d’archives
    L’union des associations culturelles et de développement de l’Ituri, UNADI en sigle, qui regroupe la notabilité de cette province, apporte son soutien à Jean Marie Ndjaza, vice-président et porte-parole de la communauté Lendu, victime de menaces de mort de la part des personnes inconnues.
    La semaine dernière, un homme confondu à lui, a été enlevé et torturé avant d’être relâché puis abandonné dans une concession d’usine dans la périphérie sud de Bunia.

    Claudine Nzeni, coordonnatrice de cette organisation qui condamne cet acte, dénonce une nouvelle tentative de manipulation de la part de certains « tireurs de ficelle » pour replonger l’Ituri dans un bain de sang.

    « Si Dieu n’avait pas dévié ce plan (d’enlèvement de Jean Marie Ndjaza), que serait devenu Bunia et l’Ituri en général ? Je condamne avec dernière énergie cet acte. Ce sont des tireurs de ficelle qui tentent de manipuler les communautés pour les pousser au soulèvement » a-t-elle martelé dans un entretien avec la presse

    Jean Marie Ndjaza, ancien journaliste qui a été plébiscité l’année dernière vice-président et porte-parole de sa communauté, s’est montré particulièrement actif dans la défense des intérêt des Lendu lors de récente crise survenue en territoire de Djugu, qui a fait plus de 250 morts et de milliers de déplacés internes.

    La Rédaction

    Leave A Reply