Archives

    L’ONG dénommée « association des mamans anti-bwaki » AMAB implantée en ville de Bunia en Ituri vient de clôturer la 7e promotion de la formation en coupe et couture à l’intention des 35 sur les 64 filles et femmes inscrites.
    Pendant une année, elles ont également appris les différentes techniques en art culinaire ainsi que les méthodes de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles et contagieuses.
    Elles ont reçu des brevets et des kits de matériaux de coupe et couture à crédit.

    « Nous encadrons des filles et femmes vulnérables principalement celles qui ne parviennent pas s’en sortir dans la vie. Nous les formons dans divers domaines avec différents thèmes, nous venons de remettre des kits à crédit à 10 lauréates dépourvus des moyens. À chacune nous avons remis une machine à coudre, un fer à repasser et puis un ciseau parce que ce sont des matériels qui coûtent cher. Après la formation nous continuons à les assister afin de pérenniser nos actions » a déclaré madame Béatrice Dive, coordonnatrice nationale de cette organisation lors d’un échange avec buniaactualite.com

    Créée en octobre 1988, AMAB est active dans plusieurs secteurs de la vie. Elle intervient dans le domaine de la santé où elle lutte contre la malnutrition infantile. Cette organisation s’était investie activement dans la pacification de l’Ituri pendant la guerre qui a secouée cette province entre 1999 et 2003.
    Elle encadre les femmes et filles victimes des violences sexuelles, les filles-mères, les femmes désoeuvrées qui subissent des formations professionnelles en mutuelle de santé et à l’autonomisation mais aussi des enfants malnutris et mutilés .

    Depuis 2009, l’ONG AMAB a déjà formé 600 filles et femmes dans divers domaines. Ses projets bénéficient de l’appui de plusieurs autres organisations notamment de CICR, le fonds au profit des victimes, OXFAM, PNUD ainsi que de FAO.

    La Rédaction

    Leave A Reply