Archives

    Vue de quelques boutiques et magasins non ouverts
    Bunia, le 11 Janvier 2018
    Photo ©Luc Malembe
    Plusieurs magasins et boutiques au marché central de Bunia n’ont pas ouvert leurs portes ce jeudi 11 janvier, a-t-on constaté.
    Le parquet a scellé certaines portes pour impayement d’une taxe de la mairie, ce qui a poussé beaucoup d’autres parmi eux à ne pas ouvrir par solidarité à leurs collègues.

    « Ils nous imposent une taxe de 200$ chacun, c’est énorme. Il y a plus de 250 portes dans ce marché, ils veulent récolter plus de 50.000$. Que fait tout cet argent ? Regardez l’état du marché, il est très sale » nous laisse entendre un des vendeurs trouvé sur place.

    Contacté, Ferdinand Fimbo, maire de la ville de Bunia admet que son institution est en recouvrement forcé de la taxe annuelle sur les étalages (boutiques et magasins) installés au sein du grand marché.

    « Comme il y avait résistance, nous avons saisi la justice et c’est ainsi que des portes ciblées ont été scellées. Certains parmi eux sont en ordre mais c’est par solidarité avec leurs amis qu’ils refusent d’ouvrir » a-t-il indiqué au téléphone de buniaactualite.com

    Interrogé sur le montant de ladite taxe, M. Fimbo affirme que ceci varie d’une porte à une autre, sans donner plus de détails.

    La Rédaction

    Aucun commentaire

    1. En fait c’est exagéré la mairie veut grossir sa caisse. Est-ce que la mairie veut contribuer à l’échec de la nouvelle province?

    Leave A Reply