Archives

    Des membres de la communauté Alur de Bunia et ses environs, CABE en sigle, se sont opposés à la décision annoncée avant-hier par 7 chefs des chefferies du territoire de Mahagi dont ils sont originaires, suspendant le comité directeur dirigé par Maître Christian Utheki.

    Au cours d’une assemblée générale tenue ce dimanche 30 août 2020 dans la salle de FEC Ituri, ces derniers, venus de plusieurs quartiers de Bunia, ont voté à l’unanimité pour le maintien de l’actuel comité, souvent considéré par certains proches du gouverneur de province Jean Bamanisa Saïdi comme hostile.

    Un reporter de buniaactualite.com qui a couvert l’événement, rapporte que tout a commencé par la présentation des membres composant le comité directeur de cette communauté, suivie de la lecture de la lettre portant résolution des chefs des chefferies de Mahagi.

    « Du coup, l’agitation a gagné la salle », a-t-il constaté.

    Après un débat d’environ 1 heure, le modérateur de la séance a invité l’assistance à passer au vote pour l’adoption de cette décision des autorités coutumières Alur.

    « Tout le monde a voté à l’unanimité pour le retrait de la décision des chefs des chefferies et le maintien de l’actuel comité de CABE présidé par Christian Utheki », relate notre reporter.

    Pour rappel, 7 chefs des chefferies ont, lors d’un séjour à Bunia le week-end dernier pour une mission de service, reproché à M. Utheki et son équipe d’avoir sournoisement engagé les Alur, principale tribu habitant le territoire de Mahagi, situé à plus de 180 km au nord de Bunia, à la frontière ougandaise, dans une structure dénommée G5, qui dit représenter les communautés victimes des atrocités de la milice CODECO.

    Une situation qui semble diviser ce groupe ethnique – le plus grand de la province, – certains de ses membres ayant décidé de se mettre en contradiction avec leurs autorités coutumières.

    La Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!