Archives

     

    La Commission Nationale de Prévention Routière (CNPR), dans sa lutte contre la multiplicité d’accidents dans la ville de Bunia, vient de prolonger pour une durée d’un mois, la session de recyclage des conducteurs sur le nouveau code de la route.

    Cette prolongation est consécutive, explique le chef urbain de la CNPR/Bunia, à de nombreux plaidoyers de certains responsables associatifs des chauffeurs motos et véhicules, ainsi que celui de la société civile de l’Ituri.

    « Malgré le fait que nous étions déjà à la fin de notre programme, mais nous avions reçu plusieurs doléances de la part des responsables des associations des conducteurs des véhicules et motos. Ils ont plaidé pour l’augmentation du nombre des jours de formation dans le but de permettre à tous leurs membres de participer à ce recyclage très capital », a expliqué Jonathan Muganda, le lundi 10 août 2020, à buniaactualite.com.

    Depuis le début juillet dernier, plus de 700 chauffeurs de véhicules ont été recyclés à Bunia sur le nouveau code de la route. Un chiffre qui demeure encore trop faible par rapport au grand nombre de conducteurs motos et véhicules au chef-lieu de l’Ituri.

    « Après l’écoulement de cette nouvelle mesure de grâce, nous allons procéder, conjointement avec la police, au contrôle des conducteurs réguliers ayant suivi régulièrement la formation » prévient M. Muganda.

    Des étudiants, taximan, députés, pasteurs et autres, doivent se mobiliser pour bénéficier de cette activité qui vise l’intérêt général.

    « La lutte contre les cas d’accidents, c’est l’affaire de tous. Nous demandons la mobilisation de chaque couche sociale, même les hommes politiques » a-t-il conclu.

    David Ramazani

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!