Archives

    Le candidat Gouverneur de l’Ituri Jean Saidi Bamanisa s’est toujours montré très attaché à la province voisine de la Tchopo où il a longtemps vécu malgré ses origines ituriennes.

    Cet homme blanc, de père belge et de mère métissée, née à Kisangani, a su garder une popularité et une notoriété également à Bunia, terre natale de ses arrières parents maternels, où il a été élu avec plus de 20.000 voix aux dernières législatives nationales, avant de tomber suite à la non réalisation du seuil de représentativité par sa liste.

    L’honorable Bamanisa affirme avoir renoncé à son mandat à la Tchopo où il a été élu député provincial avec plus de 33.000 voix aux élections du 30 décembre dernier.

    Au cours d’un point de presse animé ce mardi 02 avril à Bunia où il séjourne, M. Bamanisa est revenu sur plusieurs questions, notamment son attachement à l’Ituri et à la Tchopo, que ses détracteurs ont toujours considéré comme un danger pour la province.

    « J’ai joué au jeu de la campagne pour faire connaître mon regroupement politique Rassemblement des Indépendantistes et alliés, RIA, dans la grande orientale. L’autre schéma était que je soutienne un candidat au gouvernorat à la tchopo parce que si je suis ici j’aurai besoin d’un bon Gouverneur qui pourra faciliter le libre échange entre ces deux provinces » a-t-il indiqué dans des propos recueillis par buniaactualite.com

    Pendant ce temps, le mandat de son suppléant Théo Lotika, a été validé le week-end à l’assemblée provinciale de la Tchopo à Kisangani.

     

    La Rédaction

    Leave A Reply