Archives

    Les 15 filles étudiantes de l’Unibu après leur séance de distribution au camp des déplacés de Djugu
    Photo Luc Malembe
    Quinze jeunes filles, toutes étudiantes dans différentes facultés de l’université de Bunia ont rendu visite ce jeudi 22 mars aux déplacés venus de Djugu accueillis dans le site de l’hôpital général de cette ville.
    Elles ont réuni quelques habits usagés dans leurs familles et des vivres qu’elles ont distribué aux plus vulnérables parmi ces déplacés.
    « Nous avons été touchées par les conditions très difficiles dans lesquelles vivent les déplacés. Nous avons ramassés un lot important des habits usagés dans nos familles et un peu de biscuits que nous avons distribué aux plus démunis » a indiqué Emmanuela Salama du deuxième graduat en Relations internationales.

    Selon elle, ces déplacés manquent de nourriture, des vêtements et des tentes plastiques.
    Ces filles dénoncent cependant la mauvaise distribution des vivres et non vivres qui proviennent souvent des personnes de bonne volonté parmi les habitants de Bunia.
    « Nous avons reçu plusieurs témoignages des femmes, des enfants et des personnes de troisième âge, qui affirment ne pas recevoir les biens que les bienfaiteurs amènent » a expliqué Emmanuela Salama, l’une d’entre elles, indiquant que les distributeurs sont souvent sélectifs, donnant aux uns et privant aux autres.

    Se disant fières d’avoir reçu plusieurs remerciements et bénédictions de la part de leurs hôtes, les quinze jeunes filles ont affirmé poursuivre la collecte et invité d’autres à emboiter les pas.
    « Nous sommes des filles, des futures mamans. Nous devons avoir le souci de ceux qui souffrent » ont-elles conclu.

    Il y a quelques jours, Raymond Tchedya, un élu de Djugu, avait lui aussi dénoncé cette situation, plaidant pour que la gestion de ce site soit confiée à une organisation beaucoup plus expérimentée.

    La Rédaction

    Leave A Reply