Archives

    Organisées par le bureau de la société civile de l’Ituri, ces assises qui vont durer deux jours vont analyser l’affection et la répartition des recettes de la province.

    La coordinatrice intérimaire de cette structure citoyenne indique à buniaactualite.com que depuis 2015, la province de l’Ituri vote des budgets qui sont des prévisions de dépenses et des recettes mais il s’observe sur le terrain que chaque année, la population ne parvient pas à palper du doigt l’impact de ces recettes.

    Marie-Noëlle Nyaloka estime que le contexte sécuritaire n’a pas empêché au gouvernement de percevoir les taxes et redevances auprès de la population, ajoutant que le budgets sont plus affectés dans des besoins qui ne rencontrent pas les priorités de la population.

    « Nous allons analyser de manière minutieuse l’affectation, la répartition des recettes propres de la province. Ces recettes sont récoltées par l’administration auprès de la population sous forme de taxes et impôts, il s’observe sur terrain que nous ne parvenons pas à palper du doigt l’impact de ces recettes » a-t-elle affirmé.

    Cette rencontre financée par l’Union européenne, connaît la participation du ministre provincial des Finances ainsi que des responsables de la Direction générale des recettes de la province de l’Ituri.

    Constant Sam Bagalwa

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!