Archives

    Des passagers des vols commerciaux se trouvant à Bunia en Ituri déplorent les difficultés pour se procurer le certificat médical du test de coronavirus délivré par le laboratoire local de l’Institut National de Recherche Biomédical (INRB).

    Ils ont exprimé leur mécontentement lundi 17 août, à l’aéroport national de Murongo.

    Leur inquiétude est partagée par les opérateurs d’aviation qui parlent d’un manque à gagner pour leurs entreprises.

    Selon des sources locales, le premier vol de la compagnie Congo Airways a eu lieu lundi 17 août à Bunia en destination de Goma, Isiro, Kisangani et Kinshasa. Ce vol est intervenu après la levée de l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’Etat pour lutter contre la pandémie de Covid-19 ayant duré 4 mois.

    Mais pour avoir accès à bord d’un vol régulier, en dehors du billet de voyage, il faut être muni du certificat médical du test de coronavirus délivré par l’INRB, à son laboratoire de Bunia, moyennant 30 $.

    Le chef d’escale de la Compagnie Congo Aiways à Bunia, Joseph Meya Amsini parle d’un manque à gagner pour sa compagnie.

    Pour sa part, le responsable du laboratoire de l’INRB à Bunia, Docteur Prospère Ukurfwa reconnait la lenteur pour l’obtention des résultats, à la suite des problèmes d’intrants qui pourront être réglés dans les jours qui suivent.
    Il insiste sur l’exigence de ce document pour des raisons d’urgence sanitaire.

    Selon des sources aéroportuaires à Bunia, tous les passagers, y compris ceux qui n’avaient pas de certificat médical, ont embarqué à bord de l’avion de Congo Airways.

    okapi.net via bubiaactualite.com

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!