Archives

    La prison centrale de Bunia, construite depuis l’époque coloniale avec une capacité d’accueil d’au-moins 250 détenus, en compte actuellement plus de 1.806.

    Christian Shauri un jeune de Bunia se réclamant leader, rapporte que la majorité d’entre eux, soit plus de 1.333 n’ont jamais été jugés contre seulement 473 qui connaissent leur verdict.

    Il estime que cette situation risque d’être à la base de plusieurs cas des maladies et de morts car suite à étouffement sans précédent constaté à l’intérieur de cette maison carcérale.

    M. Shauri qui dénonce une violation des droits humains par le gouvernement congolais, pointe du doigt l’état de siège en vigueur dans cette partie du pays où la justice civile a été suspendue au profit de celle des militaires.

    “ Il y a lieu de penser que ce problème est lié au débordement de la seule juridiction plus active dans le traitement des dossiers judiciaires pendant cette période de l’État de siège décrété en Ituri et au Nord-Kivu ” a-t-il confié à buniaactualite.com

    Selon la même source, il y a plus des arrestations que des libérations.

    Tout en saluant le travail abattu par la justice militaire, Christian Shauri propose comme solution pour tenter de désengorger la prison centrale de Bunia, le traitement avec rapidité des dossiers jadis instruits par les parquets civils et qui ont été transférés à la justice militaire selon les dispositions de l’ordonnance présidentielle qui a institué l’état de siège.

    Constant Same Bagalwa

    Leave A Reply