Aru: grogne des pétroliers, un terrain d’entente trouvé avec le gouvernement provincial

Les importateurs des produits pétroliers du territoire d’Aru au nord de la province de l’Ituri observent depuis jeudi dernier un mouvement de grève pour protester contre le nouveau protocole d’accord signé avec le gouvernement provincial par rapport au montant de la taxe sur la consommation du carburant en province fixé à 1.000 dollars pour chaque camion citerne, soit 47 Fc par litre.

Le ministre provincial de l’économie et finances qui s’est rendu sur le lieu dit avoir trouvé une solution avec ces opérateurs économiques.

« Nous avons trouvé une voie de sortie autour du protocole d’accord et nous avons pris deux décisions notamment la suspension du mouvement de grève et la réouverture de stations services » a confié Janvier Egudra au téléphone de à buniaactualite.com

Le ministre Egudra a par ailleurs ajouté qu’une instruction claire a été donnée à ces opérateurs économiques, notamment le respect du protocole jusqu’à une prochaine rencontre avec l’autorité provinciale.

« Nous leurs avons demandé de dépêcher une délégation à Bunia ou d’attendre l’autorité (le gouverneur Bamanisa) lors de prochaine mission à Aru pour donner leurs revendications » a-t-il ajouté.

L’ancien protocole fixait le taux de la taxe à 400 dollars par citerne, mais au vus d’énormes défis auxquels la province est confrontée, notamment la réhabilitation des infrastructures routières, le gouvernement provincial et l’association des importateurs des produits pétroliers de l’Ituri ont négocié un nouvel accord qui revoit à la hausse ladite taxe.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!