Archives

    Le syndicat des enseignants du territoire d’Aru a organisé une marche pacifique ce lundi 12 octobre 2020, pour réclamer l’amélioration de leurs conditions salariales.

    De Aru, Adranga, Ariwara jusqu’à Ingbokolo, tous les chefs-lieux des Sous Divisions ont suivi le mot d’ordre, mais la manifestation a été dispersée par les éléments de la police nationale congolaise, déployés sur tous les points de départ.

    A Ariwara, cette marche a débuté au rond-point Autsai avant que la PNC ne l’interrompe au milieu du boulevard Okaa.

    Les manifestants ont été invités à constituer une délégation de quatre représentants pour aller déposer le mémorandum aux autorités compétentes.

    Contacté par buniaactualite.com, Léonard Nziku, secrétaire général du SYETA a tenu à féliciter ses collègues d’Ariwara qui ont débuté la marche bien qu’interrompue.

    « Le message est passé et les revendications continuent sous d’autres formes » a-t-il affirmé, ajoutant « qu’une grande assemblée se tiendra à Aru ce mardi 13 octobre pour définir la suite à donner aux activités de revendications ».

    Cette situation a perturbé la rentrée scolaire de ce lundi 12 octobre à-travers le territoire d’Aru, où plusieurs écoles on vu leurs enseignants partis répondre à l’appel du syndicat, abandonnant ainsi les quelques élèves venus au cours.

    Rappelons que la tenue de cette marche avait été interdite par l’administrateur du territoire d’Aru.

    JC Cazuar Enga

    Aucun commentaire

    Leave A Reply