Archives

    Mme Leila Zerrougui,
    Représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu en RDC.
    Photo d’archive
    La toute nouvelle cheffe de la mission onusienne en RDC, Leila Zerugui, a posé ses valises ce mardi 10 avril à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri où des violences communautaires ont émaillé depuis décembre dernier le territoire de Djugu faisant plus d’une centaine de morts, des villages incendiés et 300.000 déplacés internes, a appelé à la fin des divisions Hema-Lendu, ceci à l’issu d’une audience lui accordée par le gouverneur de l’Ituri, Abdallah Pene Mbaka, immédiatement après sa descente d’avion.

    « J’ai dit au gouverneur que nous sommes dans le même bateau, son succès c’est notre succès. Son échec c’est notre échec. Nous devons réussir ensemble pour donner de l’espoir aux populations congolaises, à leur permettre de croire en leur pays et en l’avenir et non pas s’identifier en termes d’ethnie, je suis Hema je suis Lendu, mais à se dire qu’ils sont tous congolais » a-t-elle déclaré devant la presse de Bunia.

    L’algérienne Leila affirme en outre avoir rappelé l’autorité provinciale sur la nécessité de juger les détenus présumés auteurs des tueries en territoire de Djugu, arrêtés depuis plus d’un mois et transférés devant l’auditorat militaire alors que leur dossier n’a jamais été fixe devant leur juge naturel.

    La Rédaction

    Leave A Reply