Affrontements FARDC/M23 : plus de 260.000 enfants forcés de se déplacer au Nord-Kivu

Bienfait (8 ans), Mariana (4 ans) et Hosanna (3 ans) ont fui les récents affrontements armés au Nord-Kivu et ont trouvé refuge dans une école primaire du territoire de Nyiragongo/P©: UNICEF

Au-moins 261.000 enfants ont été forcés de se déplacer dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Lubero au Nord-Kivu.

Ce chiffre constitue, près de 58% de personnes déplacées (450.000) depuis le début des affrontements entre l’armée congolaise et le mouvement du 23 mars (M23) dans le territoire de Rutshuru en mars 2022.

La majorité de ces déplacés se trouve dans le territoire de Nyiragongo ( 240.000 ) dont plus de 97% sont logés dans des églises, écoles et des sites improvisés et d’autres en famille d’accueil.

Selon le rapport de l’OCHA du 6 décembre, rendu public ce lundi 13 décembre 2022, plus de 7000 de ces personnes ont trouvé refuge en Ouganda, selon les chiffres de l’UNCHR.

Parmi les déplacés, les femmes représentent 51%, poursuit le même document consulté par buniaactualite.cd

La situation humanitaire reste préoccupante dans la partie orientale de la RDC. Cela consécutivement à l’insécurité qui y prévaut depuis des années.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!