Archives

    La Commission de discipline et d’éthique professionnelle de l’Union nationale de la presse du Congo, section du Nord-Kivu, refute les allégations autour de l’adhésion des journalistes au sein de la rébellion du Mouvement du 23 mars, M23 soutenu par le Rwanda et, depuis, par l’Ouganda.

    Lors d’une conférence de presse animée ce mercredi 10 juillet au centre de presse à Goma, Valery Mukosasenge, président de cette commission, a insisté sur le fait qu’aucun journaliste n’a adhéré au M23, rejetant les rumeurs qui indexent la présence des journalistes dans telle ou telle autre organisation rebelle.

    Les deux anciens confrères cités dans la prétendue adhésion au sein des supplétifs de l’armée rwandaise, n’étaient plus des journalistes, si l’on en croit la Commission de discipline et d’éthique professionnelle.

    Magloire Paluku était déjà dans la politique. Le fait qu’il a occupé le poste de conseiller au ministère de la culture et des arts, qui est un poste politique, le décharge de celui de journaliste“, table Valery Mukosasenge. Autant pour Delion Kimbulumpu qui « n’était plus journaliste depuis qu’il a quitté la radio Okapi».

    Le dernier cité a œuvré en tant que conseiller en communication avec le feu Abbé Apollinaire Malu Malu et Corneille Nangaa à la Commission électorale nationale indépendante, Ceni.

    Ils n’étaient plus des journalistes”, insiste et persiste la Commission de discipline et d’éthique professionnelle de l’Union nationale de la presse du Congo. “Si vous faites la communication, ce que vous n’êtes plus journalistes“, précisant que le rôle de journaliste se limite à la récolte, au traitement et à la diffusion des informations.

    Au sujet d’Albert Kambale, la Commission de discipline et d’éthique professionnelle confirme que le confrère, également cité dans cette adhésion, demeure journaliste et séjourne à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, et se prépare à rejoindre Goma, où il travaille comme agent de l’Agence congolaise de presse (ACP).

    Depuis mardi 9 juillet, les rumeurs se renforcent autour de l’adhésion de Magloire Paluku et Delion Kimbulumpu, des anciens journalistes au sein de la rébellion du M23, soutenus par le Rwanda dans la guerre d’agression que subit la République démocratique du Congo.

    Guerschom Mohammed GM

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!