Archives

    Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix, accompagné d’une forte délégation, a clôturé sa mission ce samedi à Beni, ville de la province du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). 

    Dans une interview accordée à la radio Okapi, ce haut cadre des Nations Unies a affirmé qu’à ce jour, la Monusco reste très préoccupée par les cas d’exploitation et d’abus sexuels commis par les agents des Nations unies. Cette pratique étant une de celles qui ternissent l’image de la mission.

    « C’est une problématique qui nous préoccupe au plus haut point, parce que les abus sexuels, c’est le fait d’une toute petite minorité d’éléments, qui en agissant de cette manière, portent un coup très grave à tout le travail, au bon travail qui est fait par nos collègues. Que ce soient les collègues de la MONUSCO ou des Agences des Nations unies, nous ne pouvons pas le tolérer », a déclaré Jean-Pierre Lacroix ce samedi matin, peu avant de s’envoler pour Bukavu au Sud-Kivu.

    Ce haut cadre des Nations Unies et sa délégation ont passé deux jours dans la région de Beni. Une conférence de presse sera tenue à la ville de la province de Kinshasa devant les journalistes de la capitale où sa mission sera clôturée en République démocratique du Congo.

    Samuel Isenge

    Leave A Reply