Archives

    Vue externe de la Prison centrale de Bunia
    Image d’illustration
    Image d’illustration
    Photo d’archive
    Le territoire de Djugu, le plus peuplé et le plus conflictogène de la province de l’Ituri, ne dispose d’aucune prison viable, s’étonne le président du tribunal de paix de cette entité ce samedi 28 juillet à l’issu d’une visite dans la région d’une délégation gouvernementale accompagnée de la Monusco.

    « C’est paradoxal qu’un territoire avec un taux très élevé de criminalité manque une seule prison opérationnelle» a-t-il lancé.

    Cette position est soutenue par le ministre provincial de l’intérieur, Maître Étienne Unega, qui a visité deux vieilles prisons construites à l’époque coloniale, l’une à Djugu centre, l’autre dans la localité de Pimbo, qui ont chacune une capacité d’accueil de plus de 300 pensionnaires mais qui ont toutes été détruites pendant les différentes guerres survenues dans la région.

    La Monusco Ituri, à travers ses équipes d’appui pénitentiaire, a affirmé, en collaboration avec le gouvernement provincial, financer la réhabilitation de ces deux prisons délabrées.

    On raconte dans la région que la prison de Djugu a accueilli à l’époque de la deuxième république, de hautes personnalités politiques, notamment l’opposant Étienne Tshisekedi, qui y aurait même planté un arbre visible encore à ce jour.

    La Rédaction

    Leave A Reply